Rechercher dans ce blog

mercredi 15 juin 2016

Faut-il pardonner ?


"Sans le pardon, nous resterions prisonniers de nos actes 

et de leurs conséquences",

affirmait Hanna Arendt. 


Le pardon n'est ni rationnel ni juste, 
mais il nous procure joie et sérénité 
et il est la condition nécessaire à l'extinction de la violence. 

Pardonner, ce n'est pas oublier. 

C'est réussir à apaiser la blessure suscitée par autrui, 
dans un contexte, un environnement donnés, 
et à tout mettre en œuvre 
pour que la situation source de la blessure 
ne se produise plus.

C'est toujours un choix profond, personnel,
 un acte de cœur, 
un acte spirituel, 
parfois inexplicable, 
et non dénué d'une certaine dimension mystique.

Frédéric Lenoir 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire